Facile : Macron a transformé en promesse électorale une contrainte imposée par l’OTAN