Exposition itinérante sur le résistant catholique Tom Morel 

A l’occasion du centenaire de la naissance du résistant Tom Morel, une exposition itinérante a été mise en place comme le rapporte le blog Le mamouth. Elle sera jusqu’au 15 août au musée du souvenir de Coëtquidan, puis à Crémieu jusqu’au 10 septembre, à Annecy  du 12 septembre au 30 octobre, au musée de l’ordre de la Libération aux Invalides jusqu’en janvier puis en Savoie et en Haute-Savoie.Elle sera aussi visible du 31 juillet au 13 septembre sur les grilles de la mairie du 2e arrondissement de Lyon.

Grande figure de la Résistance et meneur d’hommes, Tom Morel était également un catholique à la foi très profonde. De son vrai nom Théodose, Tom étant son pseudonyme dans la Résistance, le lieutenant Morel est né en 1915 dans une famille catholique et patriote. Il fait du scoutisme dans sa jeunesse. Il entre à Saint-Cyr en 1935. Il sort dans l’infanterie et choisit le 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins, à Annecy, qu’il rejoint comme sous-lieutenant le 1er octobre 1937.  Il y reçoit un commandement envié : celui de la section d’éclaireurs skieurs (S.E.S.). En 1940, il mène des combats victorieux dans les Alpes face à l’armée italienne. En 1941-42 Morel est muté instructeur à l’Ecole Militaire Spéciale (Saint-Cyr) repliée sur Aix-en-Provence. Au début 1943, il entre dans la Résistance en rejoignant l’Armée Secrète. Il est nommé en janvier 1944 chef des maquis de l’AS de Haute-Savoie et est chargé d’organiser sur le plateau des Glières la réception de parachutages d’armes. Il meurt lors du siège du plateau des Glières par les forces de Vichy le 9 mars 1944. Il sera enterré le 13 mars. Le 2 mai, ses restes seront transférés dans ce qui deviendra la Nécropole Nationale de Morette.

Il est chevalier de la Légion d’honneur, titulaire de la Croix de guerre et a été fait Compagnon de la Libération en novembre 1944 par le général de Gaulle qui remet la décoration à sa veuve.