Et si Sébastien Chenu avait rejoint le FN à cause de la loi Taubira ? 

-En cherchant un peu, on découvre que Sébastien Chenu alors secrétaire national de l’UMP pour la culture, a écrit un article en date du 8 octobre dernier pour Les Echos intitulé:« la classe politique piégée par la Manif Pour Tous ». Plus précisément cette classe politique s’est la droite et plus particulièrement l’UMP. Ses mots sont durs et moqueurs pour l’actuelle présidente de la Manif Pour Tous qu’il qualifie d’indécente, de « grande prêtresse », de « vache sacré » ou « d’oracle » . On remarquera tout de suite le peu d’estime qu’il porte à la Manif Pour Tous. Favorable à une reconnaissance légale des couples homosexuels, il reste « dubitatif » quant à la PMA et « rétif » à la GPA. Il n’évoque pas l’adoption. Il reste toutefois très critique envers la méthode employée par le gouvernement.

Sébastien Chenu n’apprécie guère la méthode de Sarkozy « tiraillé entre une épouse gay-friendly (dont l’influence aura été particulièrement limitée) et un discours néo-républicain l’empêchant toute ouverture sociétale, il n’a pas retrouvé la martingale de 2007, équilibre entre autorité et libertés, entre fermeté et générosité. » Il l’accuse d’être girouette et on ne peut pas lui donner tort. Pour lui, la Manif Pour Tous a beaucoup trop d’influence au sein du parti qui ne sait plus quel position adopter au risque de perdre des voix:« Cette même droite et cette même gauche (ndlr: gauche sociale-démocrate)  désormais tenus, obligés de se positionner, de rendre compte et d’obtempérer aux desiderata des marcheurs du dimanche et autres veilleurs. Sinon…..prenez garde messieurs les candidats ! Au moindre pas de côté la Manif pour tous vous retirera son soutien et…ses voix. »

Pour Sébastien Chenu, le parti qui a la meilleure position sur ce sujet est le FN:« Marine Le Pen, qui a toujours pris soin de ne jamais provoquer ou ostraciser les gays (cf son discours : »il y a des quartiers où il ne fait pas toujours bon être une femme, un homosexuel… »), et qui, bien que défavorable au mariage pour tous, a toujours précisé son souhait de reconnaître un cadre légal aux couples de même sexe, de leur apporter une protection juridique, un statut légal et de ne jamais jouer sur le registre de l’exclusion, s’en tenant à un discours parfaitement républicain et s’abstenant de défiler. Elle peut aujourd’hui légitimement faire entendre une voix libre sur ce sujet n’ayant de comptes à rendre à personne, et donc sans arrière pensées boutiquières. » On comprend mieux pourquoi il n’a eu aucune réticence à rejoindre le parti. Les élus FN, qui ont défilé à lors des Manif Pour Tous ou qui se prononcent pour l’abrogation de la loi Taubira, devraient s’interroger sur de tels propos. Le FN deviendrait le parti qui défend le mieux la cause des LGBT sur certains points contrairement à l’UMP. Il y a de quoi être surpris et on peut penser que Sébastien Chenu n’est pas le seul à penser ainsi.

L’ancien secrétaire UMP à la culture conclut l’article en déclarant que l’UMP s’est disqualifiée sur la loi Taubira:« Caricaturale et disqualifiée sur ces sujets l’UMP paye aujourd’hui le prix de ses préconisations parfois outrancières sur ces sujets de société. » Faudrait-il comprendre ici que ce n’est pas le cas du FN ?  Le FN a tout à fait le droit de vouloir un PACS amélioré mais en revanche quand il fait croire qu’il est le parti qui défend le mieux la famille traditionnelle et l’abrogation de la loi Taubira, c’est autre chose car c’est une tromperie électorale et une manœuvre électoraliste. Il suffit de voir ce que pensent certains militants de la cause homosexuelle comme Sébastien Chenu. Brigide Barjot a été évincée de la Manif Pour Tous pour une telle position. Certains devraient s’en souvenir !

On remarquera que Sébastien Chenu a rejoint le FN, un peu plus de quinze jours après l’élection de Sarkzozy pour des raisons patriotes et souverainistes. Quand on lit cet article, on pourrait croire qu’il y a bien autre chose. Cela devrait faire réfléchir certains militants du FN qui suivent aveuglément !