Des décorations d’Halloween aux motifs de l’État Islamique suscitent la polémique aux USA 

 Parmi les décorations proposés aux foyers américains pour célébrer Halloween, on trouve des motifs assez macabres (image du pilote jordanien brûlé par l’État islamique, des crucifiés ou décapités, etc…). Ces « ornements » ont suscité la controverse et de rejet parmi la population qui les considère  comme « terrifiants » et en faveur des massacres de ISIS.

Dans la ville de Butler, New Jersey, un homme a placé à l’entrée de sa maison un mannequin dans une cage représentant le pilote jordanien Muath al-Kasasbeh, qui a été brûlé vif par l’État islamique; un autre mannequin est pendu à une potence, habillé en soldat et un troisième mannequin porte des machettes et le masque du président Barack Obama. A Parme (Ohio), une famille a décoré l’entrée de sa maison avec des mannequins ressemblant à des cadavres. Pour faire aussi réaliste que possible, l’un est crucifié et a un couteau planté dans le cou, l’autre est empalé sur un pieu et le troisième est pendu à un arbre. Les voisins se sont plaints car cette maison est située à quelques pâtés de maisons d’une école élémentaire. «J’avais peur parce que je pensais que c’étaient de vraies personnes », a déclaré un enfant de neuf ans aux médias locaux. Anselmo Jackie, la mère de l’enfant, a dit qu’elle était « horrifiée que quelqu’un puisse penser qu’il est correct de mettre des tels mannequins près d’une école. » Elle a photographié les « décorations » et les a envoyé aux autorités de la ville, qui lui ont répondu qu’ils ne pouvaient rien faire parce qu’ils iraient contre la liberté d’expression.