Découverte en Cappadoce d’une église du Vème siècle avec des fresques précieuses 

Des fouilles archéologiques dans la ville souterraine turque découverte en 2012 dans la ville de Nevsehir ont permis de trouver une église souterraine qui pourrait dater du Vème siècle. Située dans la région historique de la Cappadoce – Turquie d’aujourd’hui- cette église souterraine creusée dans la roche comporte des fresques en très bon état , et a suscité l’enthousiasme des experts et des historiens.

« Parmi les fresques, signale le maire Nevsehir Hasan Unver, les plus précieuses représentent des scènes rarement peintes dans l’iconographie chrétienne. « Il y a des représentations suggestives comme celle de Jésus laissant tomber des poissons de ses mains, ou celle de Jésus montant au ciel, ou combattant les mauvais esprits ». D’autres fresques représentent la crucifixion de Jésus et les images des apôtres, de saints et de prophètes comme Moïse et Élie. Unver dit que « certaines des fresques se trouvent ici sont uniques. » « Quand l’église sera mise au jour, a dit le maire, la Cappadoce pourrait devenir encore plus qu’aujourd’hui un lieu de pèlerinage. »

L’église fait partie d’un complexe de maisons et d’autres structures creusées dans la roche tendre de la zone, à proximité du site du patrimoine mondial de l’UNESCO de Cappadoce, découvert en 2014, site considéré comme le plus grand du monde et qui aurait été habité il y a plus de 5000 ans. Des tunnels de plus de 7 kilomètres ont été découverts. Certaines fresques de l’église ont été endommagés, mais les archéologues croient qu’elles peuvent être restaurées. L’église a été partiellement fouillée. Jusqu’à présent, seul le toit est visible et on ne connait pas la hauteur de la structure.

L’archéologue Ali Aydin a déclaré aux journalistes que le travail est arrêté jusqu’au printemps pour protéger les peintures de l’humidité de l’hiver. Il a noté que « seule une partie des peintures ont été révélées ». D’autres apparaitront lorsque la terre sera enlevée. Il y a d’importantes peintures à l’avant de l’église montrant la crucifixion de Jésus et son ascension au ciel. L’église nouvellement découverte est l’une des nombreuses qui se trouvaient dans la région, certaines d’entre elles datant des premiers siècles chrétiens. La région était célèbre dans l’Antiquité comme lieu de naissance de grands théologiens de l’Église primitive. Parmi les Pères de Cappadoce: Basile le Grand, Grégoire de Nysse et Grégoire de Nysse, qui ont développé la doctrine de la Trinité et sont vénérés dans l’Église occidentale et orientale.