Chrétiens d’Orient: des députés interpellent Laurent Fabius 

Entre le 17 mars et le 24 mars, sept députés ont déposé une question écrite pour interroger le ministre des Affaires Etrangères: Laurent Fabius sur le sort des chrétiens d’Orient. Parmi ses députés,  quatre sont de l’UMP; deux font partie du groupe socialiste et le dernier est non-inscrit. Il s’agit pour l’UMP de Dino Cinieri, député de la 4ème circonscription de la Loire, de Nicolas Dhuicq, député de la 1ère circonscription de l’Aube, d’Alain Gest, député de la 4ème circonscription de la Somme et de Christian Estrosi, député de la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes. Pour les non-inscrits, il s’agit du député Jacques Bompard (Ligue du Sud) de la 4ème circonscription du Vaucluse. Les deux députés du groupe socialiste sont Sophie Dessus de la 1ère circonscription de la Corrèze où elle a succédé à François Hollande et du divers gauche Eric Jalton de la 1ère circonscription de la Guadeloupe. Parmi ses sept députés, quatre font partie du groupe d’études sur les Chrétiens d’Orient: Dino Cinieri, Nicolas Dhuicq, Christian Estrosi et Jacques Bompard.

Cinq de ces questions écrites concernent la plainte de la CHREDO (Coordination Chrétiens d’Orient en Danger) auprès de la Cour Pénale Internationale, qui a été instruite dernièrement. Les députés veulent savoir si la France soutiendra cette action. Pour Dino Cinieri, il s’agit de: « de dire sans ambiguïté aux terroristes et à leurs soutiens qu’il n’y aura ni tolérance ni faiblesse dans la traque et la sanction »  tout en responsabilisant les dirigeants de l’ONU. Nicolas Dhuicq veut des précisions quant aux actions diplomatiques que la France compte mener pour poursuivre pénalement et condamner l’EI pour leurs actes barbares:« dans les pays du Proche et du Moyen-Orient, à l’encontre des populations civiles de toutes confessions en général, et à l’encontre des populations de confession chrétienne en particulier. »  Alain Gest estime que l’action militaire n’est pas suffisante:« en effet, la sanction juridique sur la scène internationale est aussi une arme à engager » et il veut savoir les intentions du gouvernement quant à la plainte de la CHREDO. Christian Estrosi s’indigne que l’ONU:« n’ait pas saisi elle-même la Cour pénale internationale alors que, dès les premiers jours de l’offensive de l’État islamique, son Secrétaire général, parlait de crimes contre l’humanité. Il apparaît donc indispensable que le Gouvernement français interpelle l’ONU et la communauté internationale sur cette situation. » En conséquence:« il demande solennellement au Gouvernement français de soutenir, au nom de la France, cette plainte pour lui donner plus de force. » Pour Sopie Dessus, qui rejoint Dino Cinieri,: » il s’agit également de dire sans ambiguïté aux terroristes et à leurs soutiens qu’il n’y aura ni tolérance ni faiblesse dans la traque et la sanction. »

chrétiens d'orient place beauvauDans sa question, Jacques Bompard veut attirer l’attention de Laurent Fabius:« sur la détresse des chrétiens d’Orient et la nécessité d’un réel soutien. » Il demande  l’élaboration par la communauté internationale d’une notion de :  » crime culturel contre l’humanité : l’organisation de Daech a détruit des œuvres d’art d’une valeur exceptionnelle dans la ville de Mossoul (entre autres) ; notion qui permettrait de pouvoir poursuivre pénalement les destructeurs. » Trouvant la position de la France attentiste, le député demande des précisions sur l’actuel soutien de la France envers les chrétiens d’Orient. Le cas du député Eric Jalton est différent. Il a été interpellé par l’évêque de la Guadeloupe ainsi que par la communauté des croyants et  il tient donc à réaffirmer son soutien aux chrétiens d’Orient  tout en saluant l’initiative du gouvernement de les accueillir ainsi que de la tenue d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation des chrétiens d’Orient et des autres minorités ce 27 mars:« il lui demande son sentiment sur ce sujet. »  Dans cette même question écrite, il rappelle qu': « on estime en effet entre 150 et 200 millions, le nombre de chrétiens en proie à la discrimination et la persécution dans le monde. »

Ce week-end, des chrétiens d’Orient ont été reçus au ministère de l’Intérieur en présence de Bernard Cazeneuve. François Hollande y a fait une visite surprise. «Je veux saluer la pleine intégration qui est la vôtre, cette volonté d’être pleinement, maintenant, ici en France, et de pouvoir apporter votre talent, votre culture et votre volonté d’être utiles à la France, car vous êtes utiles à la France», a-t-il affirmé lors d’un discours. «Merci pour le courage dont vous avez fait preuve», a-t-il ensuite lancé à des invités qui venaient de chanter quelques chœurs traditionnels. Selon des précisions données par le ministère de l’Intérieur à cette occasion, 1500 visas d’asile ont déjà été accordés à des chrétiens d’Orient et il y aurait 1000 réfugiés sur le territoire français.