Chenu-Chauprade: une fracture et un malaise de plus en plus visibles au sein du FN 

marine le pen chaupradeEntre Marine Le Pen et Aymeric Chauprade, tout semblait être la grande entente il y a encore un an au moment où il était investi tête de liste FN en Île-de-France pour les élections européennes. Désormais, on pourrait parler d’un divorce de plus en plus visible depuis le 11 août 2014 et la publication de son texte: « La France face à la question islamique : les choix crédibles pour un avenir français ». Dernièrement, c’est la polémique Sébastien Chenu qui a mis à jour un malaise grandissant, Aymeric Chauprade se faisant rappeler à l’ordre par Marine Le Pen.

La dernière vidéo d’Aymeric Chauprade aura permis à Marine Le Pen de montrer clairement ses divergences. Elle a d’abord dans un premier temps interdit sa diffusion par le parti pour des raisons juridiques mais elle ne s’est pas arrêtée là. Dans une interview à France Inter, elle a apporté des précisions:« Aymeric Chauprade a fait une vidéo qui est une prise de position personnelle et  n’engage que lui. » Dans une tribune sur le New-York Times, la présidente du FN a développé une théorie contraire:« Les musulmans eux-mêmes ont besoin d’entendre ce message. Ils ont besoin que l’on fasse clairement la distinction entre le terrorisme islamiste et leur foi. Or cette distinction ne peut se faire que si l’on accepte d’identifier la menace. Ce n’est pas servir nos compatriotes musulmans que d’entretenir les suspicions et les non-dits. Le terrorisme islamiste est le cancer de l’islam contre lequel ils doivent eux-mêmes lutter à nos côtés. »  Marine Le Pen a aussi précisé qu’Aymeric Chauprade n’était plus son conseiller pour les relations internationales.

Il semble de plus en plus clair pour des observateurs extérieurs qu’il y a une fracture et un malaise au sein du FN avec deux lignes qui s’affrontent entre une identitaire, traditionnelle et une autre national-républicaine. Mais il faut rappeler aussi l’antagonisme entre Alain Soral d’Egalité et Réconciliation et Aymeric Chauprade notamment sur le conflit israélo-palestinien. En août, l’eurodéputé déclarait: »Soral n’a pas d’influence sur Marine, il s’est auto-investi d’une mission que personne ne lui a confiée. Si sa mission est de ramener des musulmans en leur expliquant que le FN est un parti antisémite et/ou antisioniste, parce que j’ai l’impression que ça devient un peu la même chose, il s’est trompé d’adresse. » Soral, de son côté, déclarait dans une vidéo en septembre: »Nous allons travailler le cas Chauprade jusqu’à ce qu’il soit chassé du Front. » C’est en partie ce qui l’avait poussé à fonder avec Dieudonné son propre parti Réconciliation Nationale. Même depuis son départ et ses critiques répétés contre le FN de Marine Le Pen, Soral semble vouloir continuer d’influer au sein du parti. Nul doute que l’éviction d’Aymeric Chauprade de son poste de conseiller réjouit Alain Soral qui a titré sur Facebook:« Bien fait ». Maintenant, il est difficile de dire quelle importance réelle il a eu sur cette décision de Marine Le Pen.

Aymeric Chauprade n’a toujours pas réagi et reste muet sur ses réseaux sociaux depuis le 17 janvier. De son côté, Marion Maréchale-Le Pen a diffusé sur son compte twitter la vidéo de l’eurodéputé, malgré l’interdiction. La fracture semble se faire jusqu’au sein de la famille si on rappelle aussi que Jean-Marie Le Pen soutient  Aymeric Chauprade. Bruno Gollnisch ne s’est pas prononcé sur le sujet, signe qu’il fait plutôt profil bas comme on  déjà pu le dire. Sans doute, il y a un certain malaise chez les cadres du parti qui ne savent pas quelle position prendre. Marine Le Pen, jusqu’ici, ménageait les deux camps mais elle semble durcir sa position et elle risque de se couper encore plus de sa base électorale.