Centrafrique: l’opération Sangaris bientôt sur sa fin ?

Selon le dernier point de situation du ministère de la Défense, l’opération Sangaris est sur le point de se terminer: « le mandat Sangaris IV est en cours d’achèvement. Il a permis d’amener le plan de campagne stratégique quasiment à son terme. » Le ministère rappelle les principaux objectifs de cette opération: faire cesser les massacres et rétablir un niveau de sécurité minimal ainsi que préparer et faciliter le déploiement de la communauté internationale, seule capable de régler la crise centrafricaine dans la durée et dans sa globalité (dimensions politique, économique et juridique). La situation est désormais stabilisée même s’il y a toujours des troubles à certains endroits, selon le ministère. La Minusca est pleinement opérationnelle. Le ministère rajoute: « de leur côté, les éléments de Sangaris, qui depuis juillet 2015 sont déployés en force de réaction rapide, poursuivent leur mission d’appui aux opérations conduites par la force internationale. » Il y a toujours 900 militaires français en Centrafrique avec 120 véhicules de combat et 7 hélicoptères. La présence français risque toutefois de s’éterniser au minimum.

Le Haut Commissaire aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a appelé vendredi à Bangui à une approche bien plus robuste contre les groupes armés qui, dans plusieurs régions de Centrafrique, continuent de commettre de nombreux crimes en toute impunité. Les principales milices continuent de contrôler des zones entières dans les régions du centre, l’est et du nord-est. De plus, on a parlé dernièrement d’un très probable report des élections législatives et présidentielles prévues pour le 18 octobre. La situation de la Centrafrique semble donc toujours très fragile.