Centrafrique: le colonel Guisse est le nouveau commandant de l’opération Sangaris

Le colonel Nicolas GuisSe, nouveau commandant de la force SANGARIS, récupère le drapeau de la force des mains du général de brigade Pierre Gillet.
photo Ministère de la Défense

Le général Gillet avait pris le commandement de l’opération Sangaris le 29 mars dernier. A l’époque, il y avait encore 1700 militaires français en Centrafrique. Le 21 septembre, il a passé le commandement au colonel Guisse. Le ministre de la Défense centrafricaine, madame Koyara, et monsieur Malinas, ambassadeur de France, ont assisté à la cérémonie aux côtés des représentants de la communauté internationale – notamment la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine) et l’EUMAM (mission militaire européenne). Sans surprise, le ministère de la Défense estime que le bilan du général Gillet est positif: « sur le plan opérationnel, les objectifs visés par le plan de campagne stratégique ont été atteints durant ce mandat. Le général Pierre Gillet achève une mission de six mois marquée par la stabilisation de la situation sécuritaire dans le pays et l’atteinte de la pleine capacité opérationnelle de la MINUSCA en avril 2015. » Les dernières nouvelles dans la presse ne sont pas aussi positives, notamment à cause des élections d’octobre qui seront repoussées. L’opération Sangaris s’est considérablement réduite avec 900 militaires français employés comme force de réaction rapide en appui de la MINUSCA.

Le colonel Nicolas Guisse est le chef de corps du 92ème régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand. Ces cinq dernières années, il a occupé des postes de haut-commandement. De 2010 à 2012, il  a été au commandement des Forces Terrestres à Lille où il a été chef de section planification. De 2012 à 2014, il a été à l’État-Major des Armées au centre de planification et de conduite des opérations.