Bientôt des drones pour surveiller les supporters ? 

drone

Le site Science et Vie nous apprend que la Préfecture de Police de Paris a expérimenté des drones lors du match de L2 de vendredi dernier qui opposait le Créteil Lusitanos au Clermont Foot. Ce sont deux appareils volants, commandés à distance, qui ont survolé le stade Duvauchelle. Il y avait deux modèles bien distincts: un petit drone de 2 kilos portant une caméra et un drone d’une vingtaine de kilos équipé de deux caméras dont l’une à vision nocturne (infrarouge). Les responsables de la Préfecture de Police ont assuré que l’anonymat des supporters seraient garanti et qu’on ne filmerait pas de près. Il ne fallait pas non plus risquer une chute qui aurait eu des conséquences dramatiques. Le site rappelle d’ailleurs qu’il n’y a toujours pas de législation précise quant à l’utilisation des drones.

Ce dispositif d’essai était en vue de l’Euro 2016 qu’organise la France. Les supporters continuent d’être dans le collimateur des services publics avec des contrôles de plus en plus drastiques, des interdictions qui se multiplient et la réduction de places dans le parcage des visiteurs extérieurs ! Encore ce week-end, plusieurs supporters niçois ont été fouillés par la police et ont subi un contrôle d’identité à leur arrivée à Nantes.Il y a deux semaines, une aire de service d’autoroute a été bloquée pour procéder à la fouille de tous les supporters nantais en déplacement à Lille. Certaines associations de supporters avaient appelé au boycott de la rencontre face à ses mesures de contrôle qu’elles jugeaient abusives. Le directeur général adjoint de LOSC, Frédéric Paquet, avait répondu que cette procédure s’était généralisée pour permettre: »un meilleur contrôle et un meilleur encadrement. » Résultat: les supporters nantais,encadrés par de nombreux stadiers, ont été invités par la police à s’asseoir ou à dégager…une proposition refusée. Les supporters lillois du groupe Dogues Virage Est les ont alors invités à venir assister au match debout dans la même tribune qu’eux. C’est ainsi qu’on a vu des supporters nantais au milieu des supporters lillois sans qu’aucun incident n’ait été déploré.