Au lendemain de la défaite aux élections départementales, l’Elysée en mode communication ! 

elysée logo tweetCoïncidence ou pas ? C’est au lendemain des élections départementales que l’équipe web de l’Élysée a décidé de lancer un autre compte Twitter destiné à désamorcer les rumeurs et autres fausses informations qui pourraient tenter de ternir l’action de l’exécutif. Gaspard Gantzer donne des précisions sur cette initiative sur LCP: « Nous avions ce projet en tête depuis longtemps. L’idée, imaginée par le patron de la cellule web de l’Élysée, Frédéric Giudicelli, nous servira à dialoguer avec des citoyens ou des journalistes pour corriger des informations erronées ou imparfaites que l’on a vues sur le web. Il ne s’agit pas de créer des contenus mais de renvoyer les internautes vers les bonnes sources. »  Pour Numerama, site spécialisé en nouvelles technologies et internet, c’est assez inhabituel que la classe politique s’investisse dans ce genre de communication, contrairement aux médias: « Divers médias pratiquent cet exercice, comme Le Monde avec les décodeurs et Libération avec Désintox. En général, il s’agit de vérifier si les assertions présentées par un homme ou une femme politique sont effectivement avérées et de déterminer les sources qui sont utilisées pour asséner un point de vue.«  La seule autre formation politique, à en faire usage, est le Front National avec le « Décodeur Bleu Marine » qui vise à équilibrer le traitement médiatique dont il fait l’objet.

Si on peut comprendre que l’Élysée veuille ouvrir le dialogue avec les citoyens au vu de sa côte de popularité, il est en revanche plus surprenant de voir les journalistes apparaître. L’Élysée va-t-il faire sa propre information ? Bizarre quand on a défilé pour la liberté de la presse en janvier dernier. Il n’est pas sûr d’ailleurs que la presse apprécie de se faire recadrer par le compte Twitter de communication de l’Élysée. On comprend qu’un gouvernement soigne son image via de la communication mais on atteint des sommets. La première question, que l’exécutif devrait se poser: pourquoi une telle défiance des citoyens ? Pourquoi en arrive-t-on à mettre de la pub à la radio pour demander aux gens d’aller voter comme si le vote était devenu un simple objet de consommation ? S’il ne reste plus que l’image et la communication alors ce n’est plus de la politique et on peut comprendre que certains politiques soient à cours de solution comme le gouvernement de François Hollande !

D’ailleurs on est dans un tel « Hollande-bashing » que l’Élysée peut faire tout ce qu’il veut pour soigner son image, il ne tardera pas à voir ses initiatives tourner en dérision. Cela n’a pas manqué et le logo du compte Twitter a été détourné par de nombreux internautes qui y ont vu un avion qui se crashe. « Je trouve que ça fait pétainiste », pouvait-on lire dans un commentaire. On ne rappellera pas non plus que les malheureux faisceaux de licteur ont servi de symbole à des formations politiques dont le fascisme mais il ne faut pas paniquer, le compte Twitter de com de l’Élysée expliquera tout en détail la signification de ce symbole, qui date de la Révolution Française donc bien avant Mussolini ! Du côté de l’Élysée, on a préféré s’amuser de la créativité des internautes, un moyen comme un autre de désamorcer les trolls et de ne pas perdre la face. Les réseaux sociaux peuvent être cruels parfois. Pour le reste, on ne sait pas combien cette brillante idée va coûter aux contribuables français, notamment quant au graphisme du logo ! Selon toute vraisemblance, l’Élysée n’a toutefois pas engager du personnel supplémentaire pour l’entretenir, ouf c’est déjà ça !