Assad: l’Occident vise à créer des états marionettes parce qu’il a une «nature colonialiste»

Lors d’une réunion avec des journalistes russes à Damas, le président syrien Bachar al Assad a averti que l’Occident cherche à transformer certains pays qu’il n’aime pas en marionnettes en évinçant les dirigeants comme dans le cas de la Syrie et la Russie ou comme en Ukraine. Lors de l’interview où il a abordé d’importantes aspects politiques mondiaux et nationaux, Bachar al Assad a averti que souvent les actions des pays occidentaux n’avaient rien à voir avec la recherche de la paix dans les conflits. Assad a déclaré que son pays cherchait une solution politique à la crise. Il a souligné que l’initiative de Moscou d’organiser de nouveaux pourparlers en Syrie, en avril, est «très positive». Les principes des négociations futures entre le gouvernement du pays arabe et les groupes d’opposition syriens seront la préservation de la souveraineté, l’intégrité territoriale, l’unité et l’indépendance de la Syrie et de la lutte contre le terrorisme. «Le succès de cette initiative nécessite que d’autres pays n’interfèrent pas, ce que Moscou avait proposé la première fois », a déclaré Assad.

Se référant à l’intervention étrangère dans le conflit, le président syrien a déclaré que «pendant la crise, plusieurs pays occidentaux ont essayé de pousser à la guerre en Syrie et dans la région, parfois par le biais de la lutte contre le terrorisme, d’autres fois sous le prétexte de soutenir les gens qui se sont levés pour la liberté, ou autres mensonges qui ont circulé dans les médias occidentaux « . Le président syrien a souligné que l’esprit occidental est de «nature colonialiste». «L’Occident n’accepte pas de partenaires. […] Les États-Unis n’ont pas accepté la Russie, même si la Russie est une superpuissance. Ils ne l’ont pas accepté en tant que partenaire, » at-il dit. « S’ils n’aiment pas un certain état, ils essayent de le changer ou de remplacer son président », a ajouté Assad. Le président syrien a également déclaré que les instigateurs de la guerre en Occident « ont porté l’idée d’armer différents partis en Ukraine afin de changer les régimes, d’abord en Ukraine, puis en Russie ». « Ils n’aiment pas le président Poutine, alors pour cela ils le diabolisent », a déclaré le président commentant les tentatives de l’Ouest, en particulier des États-Unis, d’imposer leur influence sur la Russie.

Le dirigeant syrien a aussi déclaré que la crise en Syrie et en Ukraine étaient similaires, puisque les deux ont été provoquées pour affaiblir la Russie et tenter de créer des états fantoches. Assad a souligné que les sanctions anti-russes sont un autre moyen de l’Occident pour affaiblir le pays de l’intérieur. «Je ne suis pas convaincu que l’Occident ait une solution politique. Ils ne la veulent pas. Quand je dis l’Occident, je veux dire un certain nombre de pays comme les USA, la France et le Royaume-Uni. Pour eux, la solution politique est de changer l’état , de le renverser et de le remplacer par un État fantoche, exactement comme ce que s’est produit en Ukraine « . Quant à l’intervention étrangère en Syrie, il a déclaré que la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar et certains pays européens devraient cesser d’armer les terroristes. «Pour que les Syriens réussissent, l’intervention étrangère doit cesser. » Se référant à l’offensive américaine et la coalition internationale contre l’État islamique en Syrie, le président syrien a déclaré que le nombre de ces attaques était insuffisant, ce qui, selon lui, montre le « manque de sérieux ». « Peut-être que certains de ces pays [de la coalition] ne veulent pas que l’État islamique croisse plus que ce qu’il a déjà conquis en Syrie et en Irak, mais en même temps, ils ne veulent pas se débarrasser complètement de l’État islamique. Ils veulent garder cette force terroriste pour l’utiliser comme une menace pour faire du chantage à différents pays. Une coalition anti-terroriste ne peut exister avec les pays qui sont partisans du terrorisme, » a-t-il conclu.