Abdallah II, roi de Jordanie: « les chrétiens font partie intégrante de notre passé, notre présent et notre avenir » 

Le roi Abdallah II de Jordanie, lors d’un discours à la télévision nationale, a déclaré que les chrétiens arabes faisaient partie intégrante « de notre passé, notre présent et notre avenir », et dès le début « ont été une partie essentielle de notre culture, pour construire notre civilisation et pour la défense de l’islam « . Le Roi a prononcé ce discours à l’occasion de la fête musulmane de la naissance de Mahomet, qui a eu lieu le 23 décembre, et de la Nativité du Christ. A la veille des jours fériés islamiques et chrétiens, le Roi Abdullah a dit que «l’islam est une religion de miséricorde» et que des «valeurs communes» unissent chrétiens et musulmans, contre la violence pratiquée par des sectaires définis comme « proscrits de l’Islam. » Le roi de Jordanie a déclaré la valeur symbolique de la proximité des deux célébrations, et la trahison de ceux qui « par l’extrémisme et la violence» faussent «les vrais principes de l’islam et du christianisme ». Le monarque a réaffirmé que tous les Jordaniens vivent dans le cadre de la même nationalité « et que les chrétiens arabes ont apporté une contribution essentielle à la construction de la civilisation arabo-islamique depuis l’époque de la bataille de Mu’tah (lorsque Muhammad a ordonné aux forces islamiques qui luttaient contre l’armée byzantine de ne pas blesser les chrétiens de Syrie). La fête du Mawlid al -Nabi, naissance du Prophète Muhammad dépend du calendrier lunaire, et cette année se célébrait le 23 décembre. Cette proximité entre les deux fêtes n’avait pas eu lieu depuis 457 ans.